Première page ~ Yellow Wool

George-Galben-Lana George-Galben-Lana George-Galben-Lana George-Galben-Lana George-Galben-Lana
   

 J’aime le Jaune & la Laine !
La fraternité avec la Nature et l’Union avec Dieu est la meilleure voie vers une vie en bonne santé, vraiment heureuse !  

 

Mes chers,

George Salcieanu („PERICOPA”) est mon nom, je suis né dans l’année 1981 – Buzau / Roumanie, et depuis le début de ma vie, Dieu m’a donné en plus un stimule de joie, un plaisir à vue, une émotion d’affection : j’aime – je chéris – j’apprécie la couleur JAUNE, une passion qui m’inonde l’esprit à relaxation et qui soulage sans coûter rien, un don qui n’est pas de notre monde matériel, arrivé par la lumière, je l’aperçois ainsi – comme  une inondation de l’Eden plein de telles couleurs chaudes.

C’est très facile de dire depuis quand j’ai aimé avec acharnement LE JAUNE : les premiers souvenirs de ma vie, je me souviens toujours en les associant avec LE JAUNE, premièrement j’avais les cheveux blond dorés vers jaune, dans mon enfance communiste les jouets préférés étaient : le petit chat jaune en plastique qui tenait dans ses grappins une balle qui tournait, les ballons russes jaunes, le grand camion roumain à bascule rouge et cabine jaune, la petite roue jaune du moteur du tracteur transparent, l’éléphant à arroser, la petite voiture de courses en miniature et le petit tracteur en plastique – toujours choisis par moi en jaune, et comme vêtements, ce celle période – là je me souviens les pantalons à rayures jaunes, et à la mer je portais seulement le slip jaune.

Toutes ces choses ont culminé comme relaxation à 5 ans avec une voiture en miniature, à rideaux jaunes, apportée par mes parents de Russie – je pense qu’elle semblait à Moskvitch, qui avait la couleur jaune, avec des phares à des batteries carrées, volant, chaise et klaxon, et devant une petite fenêtre  - le plus grand joie que j’avais eu dans mon enfance a été le moment quand je l’avais reçue : EXTASE.

Quand j’ai grandi un peu et je pouvais choisir / rejeter, je ne portais aucun vêtement qui n’était pas jaune, mes parents ont observé cette chose et tout vêtement acheté devait être ou contenir forcement le jaune, la combinaison d’hiver à l’imperméable jaune, je le vois à moment devant moi. À la maternelle, évidement le crayon jaune était mon préféré de la boite classique en carton, et aussi les aquarelles, les autres couleurs occupant la deuxième ou la troisième place à grande distance dans mon choix, peut-être pour le contour.
La gomme à mâcher des Tziganes des sacs à semences était bien sur choisie celle avec l’étiquette jaune, du reste de l’ensemble multicolore, et les Tziganes orfèvres des marchés me fascinaient quand ils travaillaient sur leurs mandrins avec des marteaux et des ciseaux les anneaux d’or jaunes.

J’ai eu de la joie comme pionner quand j’ai reçu le cordon jaune sur mes épaules, la couleur la plus grande en grade, comme chef de département dans la 2ème classe. Que j’aimais Dacia 1300 peinte en jaune, le château jaune sur la poignée transparent du levier, tout ce qui revêtait cette couleur m’était d’intérêt et j’aimais à l’instant, comme les Saints de l’Église avec leur auréole jaune, regardés à tête en haute quand j’allais avec ma grand-mère à l’Église.  

Tout au long du temps, j’ai entouré ma vie que je pouvais avec du Jaune, sans ternir le plaisir par des excès, des exagérations ou de la pathologie même, c’est un désir facilement à assimiler, qui ne me consomme à rien, qui n’a aucune restriction ou poste à dépasser, qui équilibre le mieux mon psychique, une énergie chaude qui me passe par la tête et espoir comme une thérapie bénéfique de l’optimisme.

Ma maison a les murs jaunes, les vêtements de toute sorte jaunes je les porte avec du plaisir comme une fête, les stylos à écrire sont jaunes, les porte-documents sont en jaune, toute chose qui est jaune devient prioritaire pour moi au choix de plusieurs.

Mes fleurs préférées sont celles jaunes : le pissenlit, les freesias, les tulipes, les jonquilles, les roses, les herbes aux écus ; je me mêle dans les mers de couleur Jaune sur les champs de tournesols, viols et blés en train de récolte (je vois ainsi – je m’imagine le lieu de notre première maison - Eden) où j’entre chaque fois que je passe à côté d’elles.

 Et les fruits peints par Dieu dans cette couleur Jaune sont pour moi les plus savoureux : mangue le plus savoureux, abricots, melon savoureux, coings amers à peluche jaune comme de poulet, poires trop moelleuses et bananas oblongues, tamaris à baie jaune.
Le petit fiche doré, les perruches – les canaris – les perroquets jaunes, les poulets, les oiselets ou les petits canards, tous quels merveilleuses et belles créatures habillées par Dieu quand elles ont été renvoyées sur la Terre.

J’ai voulu tout le temps à m’expliquer et me montrer cette attraction et fascination chromatique, je suis conscient que mes goûts sont personnels et qu’ils tiennent de chacun, mais je ne peux pas m’arrêter de ne pas vous inviter à vous rendre compte plus sur cette merveilleuse couleur – LE JAUNE ; c’est la couleur de la lumière solaire, de l’or, de l’intuition, étant un symbole de l’illumination, de la sagesse et de l’intelligence. Le jaune nous peut rendre plus optimistes, il a une importance spéciale dans la chromothérapie, parce qu’il éclaircit les pensés, augmente l’énergie et créent un état d’harmonie.

Eh bien, avec cette couleur je me suis né à l’esprit et puis je l’ai aimé avec la même intensité ; toute nuance de Jaune j’aime, le fort classique foncé et pur étant le maximum de cette joie ; toute dérive ou porte cette couleur, j’adore, l’or étant le premier comme valeur matérielle, présentant toujours de l’intérêt et de la fascination pour moi – je n’oublierai jamais le plume de stylo jaune soufflé en or acheté pour l’école dans la 1ère classe.

Du Jaune je crois d’être parti un autre mon grand amour – pour la LAINE DE MOUTON, que je la considère comme une matérialisation de cette couleur dans sa variante pâle, un don perpétuel de Dieu par notre Miorita populaire de l’histoire, une fructification totale de la symbiose entre le berger et ses moutons, un usage naturel de l’Antiquité, qui nous habille et nous offre la chaleur du corps, mais aussi de l’esprit, un élément retrouvé dans le tableau figuratif de notre Dieu Jésus Christ, berger de troupeaux.  
La laine me transpose immédiatement avec mes pensées à l’enfance, à la maison de mes grands-parents – Ion Stoica et Maria – où pendant l’hiver je me chauffais à la poêle à bois, ceux-ci nous enveloppaient avec le gilet à mouton avec la fourrure en laine à l’intérieur, un vrai manteau d’ange ; ces années sans souci passées à la campagne, dans le village Salcioara, m’ont approché de la nature et m’ont montré ce qui signifie à vivre dans les mains de Dieu.

La laine me fait trembler d’émotion et de nostalgie seulement quand je pense aux chaussettes tricotés par ma grand-mère, au gilet à boutons ou le pullover à fève travaillés en fille lourd peint en jaune avec des fleurs d’herbes aux écus ; j’ai  fait la queue à la peigneuse avec les gens du village et tous aimaient et attendaient pour que la laine fine soit mise dans le charriot. J’ai eu un gilet en peau de mouton de laine à l’intérieur, je l’aimais et je le portais avec beaucoup d’amour.
Ainsi, LA LAINE est un souvenir de « maison », l’une de nos choses – des Roumains, un soulagement de notre corps et de notre psychique par son touche soyeux. Quelle image archaïque peut être plus chaleureuse et pleine de rayons optimistes que «La Quenouille à Laine », au milieu de l´hiver, de la chambre à poêle rayonnant de feu à la porte, crépitant du bois à l´intérieur, avec les pelotes de laine jouées par des chats, avec le mandrin qui tourne le fil pris d´un tignasse, avec la soirée tôt à la pointe du jour, le bruit de l´horloge qui couvre l´entier espace dans le trouble du vent du nord, ou les chants de Noel chantés en froid, mais protégés de la laine.
La Laine pour moi c´est quelque chose de sacré, dont l´odeur le considère le parfum de Dieu, un matériel précieux offert par Dieu  aux gens, une fortune biblique bénie par Lui à la multiplication pour ceux dignes.
La Laine nous souvient de notre stabilité et notre parcours dans ce monde, on a travaillé tout ce que la nature par notre Seigneur nous offre, et je pense qu´elle a été le premier vêtement de l´home – celui d´Adam – crée après Son visage ; au bannissement de l´Eden, Le Père peiné s´est déshabillé et lui a certainement donnée un habille, parce qu´Il lui a pris soin à la suite. Par la LAINE on a un élément commun vestimentaire avec les époques de la préhistoire liées avec son fil des mandrins de la vie et il ne doit pas l´ignorer à l´avenir.

Quand je suis arrivé à travailler et gagner mes argents, la première chose achetée à été un pullover en laine 100% - jaune, une chose absolument superbe que je le garde depuis 10 années et il reste toujours mon préféré ; tout pullover gros d´hiver ou mince d´automne et de printemps chez moi dans la garde-robe est en laine. 

Je vous demande maintenant sincèrement :
Que peut-être plus beau en matière vestimentaire qu´un Pullover en Laine, éventuellement Jaune, un Gilet doré avec de la laine à l´intérieur et avec du col en laine, des Chaussettes longues et chaleureuses en laine, un Gilet ou un boléro de laine qui te renvoi à l´enfance, un Manteau en peau et laine de mouton à l´intérieur, avec du contour de laine jaune moelle, qui te réconforte en le touchant ? S´ils sont encore manuellement travaillés, alors tu portes avec toi le talent de l´homme quelconque, ce qu´il a modélisé avec son amour devient un art pour toi, un bisou de tes grands-parents que tu le sens en habillant un vêtement en laine.
Mes chers, toutes ces choses, depuis le début du monde, ont été précieuses et même saintes, des vêtements de Dieu que je pense que porte Son odeur, et comme ça elles resteront à jamais, il nous faut plus d´attention et conscience et des yeux pour voir, la beauté est même chez nous, il ne doit pas la chercher d´ailleurs.

George-Galben-Lana

Pulover ~ Yellow Wool Pulover ~ Yellow Wool Pulover ~ Yellow Wool Pulover ~ Yellow Wool Pulover ~ Yellow Wool
© 2012 - 2018 YellowWool.ro